Luận văn Quelques propositions pour améliorer l’enseignement de la compétence socioculturelle à l’Le Département de français de l’Ecole Supérieure des Sciences Militaires (E.S.S.M)

Ces sujets-étudiants sont tous issus de familles de classe moyenne : de familles paysannes et aussi celles dont les parents sont cadres, professeurs, policiers ou officiers . Parmi les étudiants interrogés, 100 % ont commencé l’apprentissage d’une langue étrangère (français ou l’anglais) au lycée ou au collège. Quant au français, 40 % ont débuté leur apprentissage au début du cursus d’enseignement universitaire contre 60 % au lycée ou même au collège. Ainsi, ils ont déjà une certaine notion de la culture étrangère avec certaines connaissances socioculturelles sur le pays de la langue apprise. De plus, pour reprendre Zarate, «Tout apprenant n'aborde pas l'apprentissage d'une langue étrangère, vierge de tout savoir culturel». Tout apprenant possède déjà un bagage d’acquis sur la communauté étrangère, souvent façonné par la vision de sa culture d’origine – son propre crible culturel. Ce sont essentiellement des stéréotypes de la France (préjugés, jugements, image représentative sur la France et les Français .), créés et véhiculés dans la communauté d’origine de l’apprenant. C’est pourquoi, il nous est difficile en début de l’enseignement du F.L.E à l’E.S.S.M, de trouver et appliquer une progression appropriée à tous les étudiants dont le niveau de français est très hétérogène.

Ces sujets-étudiants sont tous issus de familles de classe moyenne : de familles paysannes et aussi celles dont les parents sont cadres, professeurs, policiers ou officiers . Parmi les étudiants interrogés, 100 % ont commencé l’apprentissage d’une langue étrangère (français ou l’anglais) au lycée ou au collège. Quant au français, 40 % ont débuté leur apprentissage au début du cursus d’enseignement universitaire contre 60 % au lycée ou même au collège. Ainsi, ils ont déjà une certaine notion de la culture étrangère avec certaines connaissances socioculturelles sur le pays de la langue apprise. De plus, pour reprendre Zarate, «Tout apprenant n'aborde pas l'apprentissage d'une langue étrangère, vierge de tout savoir culturel». Tout apprenant possède déjà un bagage d’acquis sur la communauté étrangère, souvent façonné par la vision de sa culture d’origine – son propre crible culturel. Ce sont essentiellement des stéréotypes de la France (préjugés, jugements, image représentative sur la France et les Français .), créés et véhiculés dans la communauté d’origine de l’apprenant. C’est pourquoi, il nous est difficile en début de l’enseignement du F.L.E à l’E.S.S.M, de trouver et appliquer une progression appropriée à tous les étudiants dont le niveau de français est très hétérogène.

TÀI LIỆU LUẬN VĂN CÙNG DANH MỤC

TIN KHUYẾN MÃI

  • Thư viện tài liệu Phong Phú

    Hỗ trợ download nhiều Website

  • Nạp thẻ & Download nhanh

    Hỗ trợ nạp thẻ qua Momo & Zalo Pay

  • Nhận nhiều khuyến mãi

    Khi đăng ký & nạp thẻ ngay Hôm Nay

NẠP THẺ NGAY